En compagnie des Apus

Allers et venues d’inconnus, depuis reconnus

La routine s’installe peu à peu pour nous entre travail au jardin/champs et aller-retour au village, entre fleurs et guêpes, papillons et veuves noires. (La nature, quoi!)

P1050378

P1050371

Veuve noire, et énorme papillon sur grosse marguerite

Néanmoins les voyages sont faits de rencontres et de départs, et nous avons dû dire au revoir à notre chère Céline de fort bonne compagnie. (Mais ce n’est pas elle, l’Apu !) Mais finalement ce n’est pas gave, parce qu’on a profité jusqu’au bout de son accent belge (de sa grammaire, qui, il faut le préciser, est presque parfaite !) et de sa bonne humeur.

20141212_175817

Céline, Arnaud et Mikael (que vous découvrirez un peu plus loin…)

Avouons-le, cette belge-là, elle était vraiment drôle : nous avons pris une sacré dose de fous rires (parce qu’on n’a pas des mollets de tapette, qu’elle est «que hermosa », et que bien sûr, elle nous dira merci ! ect ect…).

P1050408

« Vous avez-vu mes mollets??? »

Mais les compagnons se succèdent et nous avons maintenant un nouveau pote, américain cette fois-ci, Mikael. Originaire du Colorado, il est venu en ces contrées reculées pour fignoler son livre (et accessoirement, mais ça il ne le savait pas avant de partir, boire un verre de vin avec et partager un bon diner avec des « french cookers » !)

20141218_191950 20141213_202904

Bon, mais on a fait plein d’autres trucs!

Parce qu’en cuisine nous plus, on n’est pas des mauviettes ! La première preuve à vous donner c’est le succès du pain d’Arnaud, fait chaque jour avec beaucoup d’amour et un peu de farine, et dont les mérites commencent à s’éventer au-delà des frontières d’Estrella Azul !

20141212_185056

Normalement, si vous cliquez sur la photo, en plus grand vous verrez un troupeau d’ânes menés dans la « plage » par un homme à cheval et son chien.

On pourrait vous dire que nous avons fait tous les quatre des balades déjantés, qu’on a imité un coq qui (le pauvre !) avait les pattes attachées entre elles, qu’on a fait les chèvres, et plagié les cactus, qu’on a marché vers une mer de nuages, qu’on a fait du ski à 35°,

20141212_182441

Tout schuss!!!

qu’on a vu un gaucho rentrer ses ânes, et des jumeaux lamas, et vous pourriez ne pas nous croire… et pourtant ! On a bien rit, (et tout ça en franglais-castillano !)

P1050400

C’est nous qu’on fait les cactus!

Nous avons également rencontré et séjourné depuis maintenant une semaine avec la maitresse du lieu, Monica, qui est une jeune femme charmante de 52 ans, très accueillante et soucieuse du bien-être de ses hôtes quels qu’ils soient. Chaleureuse et proche de la nature (elle adore les aubergines, comme Claire !), elle en sait beaucoup sur les vertus des plantes dont son jardin est rempli, tout comme sa cuisine !

P1050392

Vue sur la petite marre devant notre maison

Avec son retour nous faisons la connaissance également d’un ami de Monica, Mario, un autre jeune homme de 60 ans, et de sa femme (qui s’appelle aussi Monica…). Et c’est tous ensemble, y compris Antolin, Mikael et Céline, que nous partageons notre second « asado » (on vous rappelle que c’est un barbecue géant, ou version G.P si vous préférez !).

P1050402

Le monde entier, est un cactus, il est impossible de s’y assoiiiiiiiiiiiiiiiir!

Arnaud et cet autre « aquarius » = du signe du verseau = Mario, (Monica a étudié durant de nombreuses années l’astrologie), s’entendent comme des larrons en foire et nous passons un très bon après-midi, tout en parlant de la mort, de ce que signifie le succès dans la vie, de la différence entre problème et échec, et du fait qu’à un certain moment, en voyant l’échéance se rapprocher, on voudrait accélérer le rythme sans que le corps puisse suivre toutes nos frasques. Ce bonhomme à l’humour noir et au sens aigu du bonheur s’en va un peu trop vite à notre goût, et c’est sur la saveur d’un dernier mate partagé qu’il nous quitte.

P1050382

Mes précieeeeeuuuuses!

Enfin Ruda, dernier arrivé à la « maison », est un curieux (ne nous mentons pas !) mais plutôt sympathique personnage. Il est New Yorkais, de parents indiens, entrepreneur, en quête de sensations fortes et d’expériences mystiques, et en cours de régime protéiné. Bref, il cherche sa place dans ce bas monde, et se laisse un an à tourner autour du monde pour le trouver. Outre cela, c’est un bon compagnon de soirée au coin du « feu » (voyez-y plutôt notre petit salon dans la cuisine des volontaires qui est le cœur palpitant d’Estrella Azul, son QG quoi !).

P1050456

Ruda a laissé sa trace en haut de la montagne!

De la Tierra venimos, a la Tierra vamos

A mesure que nous nous acclimatons aux Andes, et à nos nouveaux « colocataires », nos explorations nous mènent de plus en plus près du ciel à partir d’Estrella Azul, la maison. Les découvertes commencent dans la jardin, auprès d’une petite marre, qui présente sur l’un de ces côtés des bouteilles de vin (vides), et des boutures de pomme de terre, qui sont en fait des offrandes à la Pacha Mama, la Terre Mère pourrons nous dire, qui comme tout être vivant à besoin de boire et manger. (Il y a aussi une prise de courant électrique, mais nous n’avons pas osé demander si c’était aussi pour Elle.)

P1050393

Les cultes à la Pacha Mama http://fr.wikipedia.org/wiki/Pachamama veulent que certains lieux lui soient dédiés, et qu’en ces lieux soient déposées les offrandes nécessaires à sa survie (feuilles de coca, eau, alcool…) et accompagnées d’une intention ou d’un souhait. Ceux-ci datent de l’ère Inca principalement, présente surtout chez les peuples Quechua et Aymara.

P1050430

Drapeau de la Pachamama sur le plateau andin de la communauté

En montant plus haut dans la montagne, et en particulier dans cette région du Nord-Ouest Argentin, les croyances sont plus fortes, et c’est ainsi que nous sommes invités à découvrir un lieu impressionnant, qui se dresse comme une preuve que le mode de vie Quechua est encore possible, et qui ferait presque sentir la présence des Apus, divinités de la montagne, dans cette cordillère des Andes.

P1050442

Un petit pas pour Arnaud, un grand pas pour l’homme!

A 10km de Tilcara, à un peu plus de 3000 mètres d’altitude, s’élève un plateau où se construit lentement un sanctuaire à la Pacha Mama, au rythme des bras de passage, et du rassemblement de la communauté composé de personnes de toute l’Amérique Latine. Cette Terre leur appartient. Et quelle vue !

P1050417

Les montagnes se dressent de chaque côté de Tilcara, une veine de verdure et d’eau entre des cailloux hérissés de cactus. Mais quelle terre ! Une terre dont les couleurs se succèdent sans prévenir, et en levant la tête un instant on ne s’aperçoit pas que nos pieds ont foulés tantôt un sol jaune, tantôt l’argile rouge.

P1050416

Vues depuis le plateau

Le vieux dans la montagne

P1050440

Et un peu plus haut encore…

Le plus magique, c’est que toute l’année( !) un couple de « sentinelles » d’environ 70 ans vit là-haut, en autarcie presque complète. Leurs chèvres, poules (qui sont enfermées celles-ci, parce que les précédentes ont été emportées par le vent !), et lamas leur offrent un apport en lait et viande.

P1050459

Les lamas sont de sortie pour le déjeuner! En cliquant sur la photo vous pourrez surement repérer les jumeaux…

P1050446

Bien élevés ces lamas, ils détournent la tête plutôt que de cracher! (En castellano: salivar). « Quand lama fâché, lui toujours faire ça! »

Grâce à un système de transport d’eau vertigineux (l’eau provient jusqu’à leur maison en empruntant des canalisations à flanc de montagne, récupérant l’eau d’une source qui coule à près de 4 000 mètres !).

P1050447

Vous voyez passer le tuyau d’eau?

Ils font pousser de l’avoine et de la luzerne pour les animaux, du quinoa, des pommes de terre, des plantes médicinales pour eux, et le plus incroyable, devant leur maison, des roses, des œillets du poète, et toutes sortes de fleurs qui embaument et rendent la vue des monts désertiques alentours encore plus époustouflante et déconcertante qu’auparavant.

IMG_2014

Européens et autres, nous vivons toute l’année entre notre travail, qui est dans la plupart des cas un fardeau quasi-quotidien (je persiste à dire que les weekends devraient durer 3 jours !), et nos loisirs, notre famille… Nous séparons assez souvent ce qui fait notre gagne-pain et notre plaisir. Alors que ces gens-là, ces vieux qui vivent SEULS AU SOMMET DE LA MONTAGNE, au milieu d’une nature a priori peu hospitalière, (il n’y a même plus de cactus à cet endroit !), ILS FONT POUSSER DES FLEURS pour la beauté de leur mini oasis de survie ! Est-ce que cela vous parle ? Nous ça nous estomaque !

IMG_2018

Le soleil se couche sur les peaux de chèvres, la fronde, et les fleurs du couple dans la montagne.

Nous avons également eu la chance de voir planer au-dessus de nos têtes dans son état naturel, un Condor. Mâle selon Georgio, le responsable des lieux, puisqu’il avait une partie blanche, et il nous précise c’est la marque d’un grand signe car le Condor est messager.

P1050450

Condor au-dessus des Andes

De là-haut on peut voir sous un autre angle la montagne aux sept couleurs, et on a envie de lever les bras pour crier « je suis le roi du monde ! ».

Epilogue

Et en rentrant on se dit que tout va bien, que les petites fleurs sont jolies et que les chiens sont sympas, et surtout, qu’on aime la salade de patate !

20141216_141146

Tout bien réfléchi, fais moi une p’tite salade de pomme de terre!

20141215_110354*

Nouna se fait choucouter sous un noyer haut comme 3 pommes 😉

Que les couchers de soleils sont des parures magnifiques sur les montagnes et qu’en fait, on est des petits veinards !

20141214_193622

Après tout on est quand même mieux là qu’au boulot, dixit la française des jeux! Ah mince,c’est aussi ici le boulot! ça va alors.

20141215_111631

Direction l’ombre! Il fait trop chaud pour travailler !

P1050389

 

P1050368

Mais bon, on fait quand même une petite lessive de temps en temps!

Arnaud et Claire

6 réflexions sur “En compagnie des Apus

  1. Tu m etonnes qu il faut des Barbecues GP si les poules s envolent ! C est frele comme bestiole , tout en etant bedonnant, drole de concept ! Moi tout ce que m annonce Quechua, c est un nouveau magasin a 400 metres d altitude mais de 3000 metres aussi …. J vous expliquerais !
    Les montagnes ont l air super sympa et si j avais pas prevu de passer le permis moto, en acheter une et enfin de me marier , je serais venu faire un tour… mais peut etre un peu plus tard !
    C est vraiment sympa les rencontres que l on fait au detour d un chemin par hasard ou quoi que ? Le hasard… le hasard …

    De toutes façons les mecs qui ecrivent sont tous un peu locos sur les bords !!!
    Et comme disait Coluche, maintenant que vous serez polyglottes vous pourrez coller des timbres a votre retour en France !!!
    Je surveille depuis la terasse que personne n a piqué les Montagnes de la Vallee de l Arve, parce que c est vrai que la, va falloir rivaliser, y a de la concurrence quand meme !
    J prepare le Snow Scout pour le premier janvier, parce que pour l instant nous aussi, on fait semblant de faire du ski !
    Nono, ta filleule grandit et est de plus en plus belle, elle a meme essayé la patinoire mais au contraire de son pere, Soane avait les soucis opposés en ce qui concerne les chaussures !
    Veillez l un sur l autre, c est comme le jeu du pendule en quelques sortes ! On vous embrasse, meme toi, sale lacheur du premier janvier ! Ma recompense sera de gagner le pari de l apero et de le payer aussi ! Vraiment très con ce Greg !!!

    Bises a vous de nous !!!!!

    Greg

    J'aime

  2. tout simplement grandiose ! c’est avec grand plaisir que nous découvrons aussi ce grand pays, je vois que vous vous faîtes très bien à la vie locale c’est là tout l’intérêt . Jolis les gazanias, chez moi même avec beaucoup d’eau ils sont moins jolis, BRAVO Monica et prenez en soins pour Pachamama .Nous vous souhaitons un joyeux noël et oui noël se fête comment là bas ? le père noël doit bien transpirer !
    gros bisous à vous 2 ….et à vos amis bien sûr !
    Brigitte et Michel

    J'aime

    • Merci à vous deux pour votre message! On a transmit tes félicitations à Monica elle était très contente! Toute sa propriété est bien fleurie mais il y a autant de mauvaises herbes que de bonnes, ce qui est une bonne nouvelle, ça nous fait du boulot! A priori le papa Noël passe aussi sous le tropique du capricorne, mais sûrement en habits locaux! ,)
      Gros bisou Arnaud et Claire

      J'aime

  3. J’avoue rester sans voix face à tant de sublimes paysages. En même temps, la vie de ses personnes en altitude, dans un endroit dépouillé , c’est comme un endroit sans mesure et plein d’éternité ( quel travail surprenant, ils ont produit pour en arriver là.)
    Vous avez pris de belles couleurs tous les deux. Continuez comme cela , il semble que cela vous réussi.
    GROS BISOUS

    J'aime

  4. Toujours plus haut! toujours plus beau! Les paysages sont vraiment magnifiques….
    Attention toutefois aux petites et grosses bêtes, qui ne sont peut-être pas toutes très accueillantes!
    Nous vous souhaitons un beau et chaud Noël,
    Nous ne pourrons pas faire (Arnaud) notre traditionnelle photo en pyjama au pied du sapin, donc nous attendons une photo typique de Noël Argentin en pyjama…..

    Gros bisous de nous 3….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s